Papillons du Nigeria

Présentation

Le Nigeria renferme une biodiversité exceptionnelle, parmi celle-ci, des espèces de papillons. Les papillons ont un rôle essentiel pour la bonne santé des écosystèmes notamment des forêts menacées par la déforestation, le changement climatique,… En effet, les papillons pollinisent certaines plantes permettant leur reproduction. Le développement de la connaissance sur ces espèces est ainsi indispensable pour mettre en place des actions de conservation et de sensibilisation pour protéger les forêts au Nigeria notamment dans le parc national de Cross River et la Réserve Forestière d’Omo.

Impact du projet

Le projet aura un impact 1) de développement de connaissance scientifique sur les espèces de papillons et leurs plantes nourricières privilégiées dans des forêts protégées plus particulièrement dans le parc national de Cross River et la réserve forestière d’Omo, 2) de proposer des actions de conservation de ces espèces et de leurs habitats dans les forêts du Nigeria, et de sensibilisation du public à leur protection, 3) d’impliquer différents acteurs du territoire du Nigeria et d’Afrique.

Origine du projet

Suite à la diffusion de l’association Exploratory Ecology de photos d’espèces de papillons sur un groupe facebook, Monsieur Ekpah Ojonugwa entomologiste à la Fondation de Conservation du Nigeria a contacté le 18 novembre 2019 cette association française de protection de la biodiversité. La rencontre entre ces passionnés de papillons a amené au constat suivant. Le Nigeria renferme une biodiversité exceptionnelle dans les forêts dont les espèces de papillons. Mais nous manquons actuellement de connaissance pour protéger ces espèces. Ces échanges ont donc amené au développement d’une collaboration franco-africaine sur un projet d’étude sur les papillons et les forêts au Nigeria.

L’équipe du projet

L’équipe principale est composée de :

1) Ekpah Ojonugwa, diplômé d’un master scientifique en entomologie appliquée de l’Université de Lagos, travaille pour Nigerian Conservation Foundation, qui réalisera le travail de terrain, d’identification ;

2) Fanny Mallard, présidente de l’association Exploratory Ecology, lépidoptériste diplômée d’un doctorat en écologie, qui apportera son appui scientifique pour les productions et la communication ;

3) Sven Aël Guen, après des études de DUT Génie biologique option Génie de l’environnement, diplômé bac+4 informatique, administrateur et réseaux, responsable technique de l’association Exploratory Ecology, qui apportera son expertise technique pour la partie informatique.

L’équipe est renforcée par les personnes de structures partenaires d’Afrique qui sont un appui local, technique, scientifique et de sensibilisation :

Des acteurs scientifiques sont sollicités pour la validation du protocole comme le chercheur Oskar Brattström de l’Université de Cambridge, et la détermination des espèces comme le chercheur Steve Collins, de l’institut de recherche des papillons africains.

Objectifs

Ce projet appelé ExplorCollect au Nigeria participant à la protection des forêts au Nigeria est décliné en 3 objectifs :

– Objectif 1 : Inventaire des espèces

L’objectif de cette recherche est d’augmenter la connaissance sur l’inventaire des espèces des papillons des forêts au Nigeria. L’inventaire des espèces permettra de recenser et de découvrir peut-être de nouvelles espèces présentes.

– Objectif 2 : Suivis des espèces

Le comptage des papillons permettra de comparer la diversité entre deux forêts aux microclimats différents, d’établir un état de référence des populations dans ces sites et de suivre sur le long terme l’impact du changement climatique.

– Objectif 3 : Action de conservation

Les plantes nectarifères privilégiées par les papillons seront identifiées. Cette connaissance aiderait les organisations dont l’objectif est la conservation des espèces et la sensibilisation du public à la protection de ces espèces.

Inventaire des espèces dans le Parc national de Cross River

Du 21 au 25 janvier 2020, la premier inventaire des papillons a été mené dans le Parc national de Cross River au Nigeria.

Ce parc national est la plus grande zone de forêt tropicale au Nigéria. Cette zone d’étude a été sélectionnée car il s’agit d’un haut lieu de biodiversité de renommée internationale. Selon WWF, l’écorégion qui chevauche la frontière Cameroun-Nigéria est particulièrement riche en espèces de papillons forestiers en raison du microclimat favorable qui y règne. Pour ce premier inventaire des espèces, 4 points ont été échantillonnés (cf. figure ci-dessous).

Zones d’échantillonnage dans Cross River national park © Ekpah Ojonugwa

Des papillons ont été capturés quotidiennement à l’aide d’un filet à papillons. Les espèces collectées ont été soigneusement placées dans une enveloppe triangulaire. L’identification a été faite à la fin de chaque journée à l’aide de l’ouvrage des papillons d’Afrique de l’Ouest « Larsen, T.B. (2005a). Butterflies of West Africa. Apollo Books, Svendborg, Denmark. 595 pp + 135 color plates ». Au total, 35 spécimens de papillons ont été collectés, dont 29 espèces de papillons de jour et 1 papillon de nuit. Les espèces collectées sont listées ci-dessous.

L’entomologiste Ekpah Ojonugwa dans le parc national de Cross River

Les espèces observées sont les suivantes : Acraea peneleos, Acraea polis, Alytarchia amanda, Amauris niavius, Belenois theora, Bicyclus dorothea, Catuna crithea, Charaxes etheocles, Cymothoe beckeri, Danaus chrysippus falcippus, Elymniopsis bammakoo, Euphaedra fucora, Euptera elabontas , Eurema hecabe, Euriphene tadema, Graphium policenes, Hypolimnas anthedon, Hypolimnas misippus, Iolaus sp., Junonia oenone, Junonia sophia, Junonia terea, Melanitis leda, Mylothris chloris, Mylothris schumanni, Palla decius, Phalanta eurytis, Precis octavia, Precis pelarga, Sevenia occidentallium.

  • Danaus chrysippus
    Danaus chrysippus ou Petit monarque est commun (Larsen, 2005) largement répandu en Afrique et il peut être observé dans le sud de la France.
Danaus chrysippus falcippus © Ekpah Ojonugwa
  • Junonia terea
    L’habitat principal de Junonia terea est constitué de milieux forestiers pertubés. Il constitue ainsi un bon indicateur de perturbation des espèces forestières (Larsen, 2005).
Junonia terea © Ekpah Ojonugwa
  • Precis octavia
    Precis octavia est une espèce commune au Nigeria. Dans la région de Calabar, les formes de la saison sèche ne commencent à apparaître qu’en décembre (Larsen, 2005).
Precis octavia © Ekpah Ojonugwa
  • Precis pelarga
    Precis pelarga est un papillon assez commun des forêts et de la savane dense de Guinée et il s’est également bien adapté aux habitats perturbés (Larsen, 2005). La plante hôte en Côte d’Ivoire est Solenostemon rotundifolius (Vuattoux et Blandin 1979 In: Larsen, 2005).
Precis pelarga © Ekpah Ojonugwa
  • Amauris niavius
    Amauris niavius est une espèce qui absorbe les alcaloïdes de diverses plantes, se rendant ainsi toxiques pour les prédateurs (Sáfián et Warren, 2015).
Amauris niavius© Ekpah Ojonugwa
  • Bicyclus dorothea
    Les femelles et mâles Bicyclus dorothea sont attirés par les fruits en fermentation. Les chenilles se nourrissent de diverses herbes appelées Poaceae (Sáfián et Warren, 2015).
Bicyclus dorothea © Ekpah Ojonugwa

Inventaire des espèces dans la réserve forestière de l’Omo

En février 2020, un inventaire selon la même méthodologie que l’inventaire précédant a été réalisé dans la réserve forestière de l’Omo.

Site d’échantillonnage (Erin camp) © Ekpah Ojonugwa

Les espèces observées sont les suivantes : Appias sabina, Aterica galene, Bebearia flaminia, Bebearia innocua, Bebearia omo, Bebearia zonaria, Cymothoe coccinata, Cymothoe egesta, Cymothoe sangaris, Euphaedra ruspina, Eupheadra ceres, Eupheadra hebes, Eupheadra medon, Eupheadra themis, Eurema floricola, Euryphura chalcis, Graphium policenes, Junonia terea, Lampides boeticus, Leptotes pirithous, Mylothris rhodope, Nepheronia pharis, Nepheronia thalassina, Neptis alta, Neptis paula, Papilio cynorta, Papilio cyproeofila, Protogoniomorpha parhassus, Thermoniphas micylus.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-11.png.
Bebearia omo © Ekpah Ojonugwa
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-21.png.
Euphaedra ruspina © Ekpah Ojonugwa
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-12.png.
Cymothoe egesta female © Ekpah Ojonugwa
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-13.png.
Cymothoe egesta male © Ekpah Ojonugwa
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-14.png.
Cymothoe coccinata © Ekpah Ojonugwa
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-15.png.
Eupheadra medon © Ekpah Ojonugwa
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-16.png.
Bebearia sophus © Ekpah Ojonugwa
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-17.png.
Bebearia zonaria © Ekpah Ojonugwa
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-18.png.
Cymothoe egesta © Ekpah Ojonugwa
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-19.png.
Leptotes pirithous © Ekpah Ojonugwa

Le 15 septembre 2020, un deuxième inventaire a été effectué. Les 10 espèces suivantes ont été observées.

Site d’observation © Ekpah Ojonugwa
  • Bebearia oxione
    C’est un papillon plutôt rare, qui se retrouve le long des sentiers forestiers. Il est peu tolérant à la dégradation de son habitat (Larsen, 2005).
Bebearia oxione © Ekpah Ojonugwa
  • Junonia stygia
    C’est un papillon plus forestier que l’autre Junonia terea. Il se retrouve principalement dans les zones perturbées des forêts et dans les zones secondaires ombragées. L’espèce n’est pas si commune et semble être quelque peu localisée (Torben, 2005).
Junonia stygia © Ekpah Ojonugwa
  • Cynandra opis
    C’est un papillon assez commun retrouvé dans différents des types de forêt. On peut le rencontrer dans les zones perturbées, à condition qu’il reste un couvert forestier (Larsen, 2005).
Cynandra opis © Ekpah Ojonugwa
  • Bicyclus martius sanaos
    C’est un papillon commun forestier des zones secondaires. Les mâles sortent le long des sentiers forestiers ensoleillés où se déroulent les combats et les parades nuptiales (Larsen, 2005).
Bicyclus martius sanaos © Ekpah Ojonugwa
  • Hypolimnas salmacis
    C’est un papillon commun et adaptable aux habitats peu perturbés. Les mâles se reposent sur des endroits surélevés dans les sentiers forestiers et de lisières de forêt, tandis que les femelles sont généralement observées lors de la recherche d’une plante hôte vers le sol (Larsen, 2005).
Hypolimnas salmacis © Ekpah Ojonugwa
  • Protogoniomorpha parhassus
    C’est un papillon forestier commun et l’un des plus spectaculaires d’Afrique (Larsen, 2005).
Protogoniomorpha parhassus © Ekpah Ojonugwa
  • Catuna angustatum
    Cette espèce est quelque peu liée à la forêt en bon un état et a tendance à être légèrement rare (Larsen, 2005).
Catuna angustatum © Ekpah Ojonugwa
  • Papilio nireus
    C’est un papillon forestier commun qui s’adapte bien aux zones forestières perturbées (Larsen, 2005).
Papilio nireus © Ekpah Ojonugwa
  • Aterica galene
    C’est un papillon forestier commun qui s’adapte bien aux zones forestières perturbées. Les deux sexes sont attirés par les fruits et non les fleurs (Larsen, 2005).
Aterica galena © Ekpah Ojonugwa
  • Salamis cacta
    Ce papillon présente un camouflage spécifique en Afrique de l’Ouest et est relativement commun. Les mâles sont se repose sur des endroits surélevés (Larsen, 2005).
Salamis cacta © Ekpah Ojonugwa